Gilles Carrez

Député de Bry, Champigny, Nogent & Le Perreux

Interview dans L’Express

Le 12 novembre 2009

Gilles CARREZ réagit dans l’Express sur le choix de la commission JUPPE-ROCARD qui s’est prononcée pour un emprunt autour de 35 milliards d’euros.

 

 

35 milliards c’est encore trop ?

 

Ce chiffre me paraît largement suffisant si l’on veut que les investissements respectent cette règle essentielle : qu’ils soient rentables. Si l’on avait choisi d’emprunter 100 milliards, on n’aurait jamais trouvé autant d’investissements obéissant à ce critère !

 

 

C’est donc plutôt rassurant ?

 

C’est moins le chiffre qui m’importe que les modalités. Il est clair que cet emprunt ne sera pas comme les autres, qu’il ne servira pas à financer des dépenses publiques supplémentaires, mais à investir. L’argent sera utilisé soit sous forme de dotations, soit d’avances remboursables. Dans tous les cas, on ouvrira des crédits qui auront vocation à être remboursés ou qui offriront des contreparties en termes d’actifs. Et l’utilisation des fonds sera isolée, pour être bien distincte du budget de l’Etat.

 

 

Propos recueillis par Corinne LHAÏK