Gilles Carrez

Député de Bry, Champigny, Nogent & Le Perreux

Les présidents UMP des commissions des Finances du Parlement Gilles Carrez et Philippe Marini ont jugé jeudi « peu probable » que le fisc ait diligenté une mission secrète en Suisse pour enquêter dans l’affaire Cahuzac, se disant toutefois « peu convaincus » par les réponses de Bercy. « On nous a donné des réponses très cohérentes, mais peu convaincantes », a déclaré le sénateur Philippe Marini, à sa sortie du ministère de l’Économie, aux côtés du député Gilles Carrez. L' »argumentaire » fourni par le directeur général des Finances publiques, Bruno Bézard, « sur bien des sujets ne nous a pas convaincus », a-t-il insisté.

Les élus s’exprimaient après être allés vérifier à Bercy des affirmations de Valeurs actuelles, selon lesquelles le ministre de l’Économie Pierre Moscovici savait dès fin décembre que son ministre délégué au Budget Jérôme Cahuzac avait bien un compte caché en Suisse. Selon l’hebdomadaire, « quinze fonctionnaires » avaient mené l’enquête discrètement dès les révélations de Mediapart. « Il est peu probable qu’une mission ait été diligentée en Suisse, je n’y crois pas », a affirmé Philippe Marini. Gilles Carrez s’est de son côté dit « fondé à penser que Jérôme Cahuzac a gagné du temps et que les autorités politiques dont il dépendait, Pierre Moscovici, mais peut-être plus haut encore, ne l’ont pas suffisamment incité à laisser partir le plus vite possible la demande d’information à la Suisse ».

Source: AFP.